vendredi 23 mai 2014

The Tenancier Is Baque

A peine achevé le blogue Feuilles d’automne, voici que votre Tenancier chéri récidive. Que l’on vous explique : votre serviteur est en train d’affronter quelques tournants dans son existence et il a décidé de laisser certaines choses derrière lui. L’ancien blogue — qu'il laisse en consultation, bien sûr, hors de question de le supprimer ! — était surtout consacré au livre dans sa partie matérielle Cela finissait par devenir une contrainte désagréable que le Tenancier avait cru pouvoir contourner en créant quelques blogues parallèles, lui procurant ainsi un travail tellement supplémentaire qu’il s’est trouvé à un moment dans l’incapacité d’y faire face. Alors voilà, pouf pouf, on recommence ! Bientôt, quand on aura liquidé les affaires de la libraire (parce que là aussi, cela s’arrête), on arrivera à un rythme assez régulier dans la publication des billets. D’ailleurs, certains amis du précédent blogue seront dans celui-ci car on s’en voudrait d’abandonner l’esprit, les historiettes et les terribles vermotisations de cette engeance.

5 commentaires:

  1. Yeeeeessse !

    Ouailcomme tou ze Tenancier baque !
    (et pas d'entourloupes, cette fois, hein…)

    RépondreSupprimer
  2. Peuh !
    Le Tenancier est franc comme l'or.

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, j'ai cru un instant que le Tenancier s'était "baqué".
    Comme quoi on est bien peu de choses...

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer