lundi 16 juin 2014

Vanne pourrie

Grand baroudeur, Ernest s'intéressait beaucoup à la Chine moderne mais demeurait fort laconique lorsqu'on le questionnait sur des époques plus anciennes :
— « Et Ming ?
— Ouais… » 

George WF Weaver

5 commentaires:

  1. Ouais, c'est comme celui qui avait faim dans la Drôme : il avait la dalle à Dié.

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer
  2. Édouard, celui qui s'était exclamé « Ah, les cons ! » ?
    Mais quel rapport, cher Otto ? Il ne revenait pas de Chine mais de Munich, muni, quoi, de quelques paperasses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce qu'a pied, la Chine était un peu lointaine qu'il s'arrêta à Munich, le Doudou...

      Otto Naumme

      Supprimer
  3. Alors là, cher Otto, vous m'espantez ! Je croyais que vous étiez l'un des rares à croire qu'il n'était pas si difficile d'arriver à pied par la Chine…
    Mais sans doute est-ce parce que vous ne connaissez que trop la philantropie de l'ouvrier charpentier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, cher George, à force, je finis par connaître quelques-unes de ces amusettes.
      En revanche, celle de la "philantropie..." me passe complètement au-dessus de la tête...

      Otto Naumme

      Supprimer