mardi 22 juillet 2014

Charade

Mon premier est une salade
Mon deuxième est une salade
Mon troisième est une salade
Mon quatrième est une salade
Mon cinquième est une salade
Mon sixième est une salade
Mon septième est une salade
Mon huitième est une salade

Et mon tout est un célèbre écrivain anglais

(Message habituel : essayez donc de trouver par vous même, hein...)

111 commentaires:

  1. Laitue
    Endive
    Witloof
    Italienne
    Scarole

    Chicorée
    Au poulet
    Roquette
    Russe
    Océane
    Laitue
    Landaise

    RépondreSupprimer
  2. "Les Huit Scaroles", bien sûr !
    Compliments, La Cousine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'âme d'une jardinière, tu penses bien !

      Supprimer
  3. Elle est fameuse, celle des scaroles. Faudrait en inventer de nouvelles. Je propose :

    Mon premier est un clou.
    Mon deuxième est un clou.
    Mon troisième est un clou.
    Mon quatrième est un clou.
    Mon cinquième est un clou.
    Mon sixième est un clou.
    Mon septième est un clou.
    Mon huitième est un clou.

    Et mon tout est un écrivain français.

    RépondreSupprimer
  4. Alors là, je donne ma langue au chat !
    Peut être que George, s'il nous lit...

    RépondreSupprimer
  5. Un indice, alors :
    Pour rester dans la veine jardinière, j'aurais aussi bien pu écrire (sans changer le tout) :
    Mon premier est une graine
    Mon deuxième est une graine...
    Et ainsi de suite jusqu'au huitième.

    RépondreSupprimer
  6. Jean-Paul Sartre, à tout hasard !

    RépondreSupprimer
  7. Non. J'aurais d'ailleurs dû écrire "mon tout est le nom d'un écrivain français" (son prénom serait bien difficile à encharader...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout difficile, Cécile :

      Mon zéro dit la promesse que se fit in petto mon tout subitement saisi d'homosexualité à propos de celui qui suscita cette charade.

      Supprimer
  8. Oui, varions :

    Ma première est un fruit à coque
    Ma deuxième est féline
    Ma troisième est féline
    Ma quatrième est féline
    Ma cinquième est féline
    Ma sixième est féline
    Ma septième est féline
    Ma huitième est féline
    Ma neuvième est féline
    Ma dixième est féline
    Ma onzième est féline
    Ma douzième se fait avec les loups

    Et ma totalité est un roman coquin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amande
      Les dix chattes
      Hurler

      (désolé, j'étais absent hier car souffrant)

      Supprimer
  9. Ben à not' grande surprise, z'avons trouvé les scaroles tout seul, après avoir énuméré à haute voix "laitue, frisée, roquette, feuille de chêne..." devant des gens qui nous pris pour un dangereux malade. Nous emmerdons ces gens et savourons notre triomphe. C'est un grand jour.

    RépondreSupprimer
  10. Allez, encore une, en rebond :

    Mon premier est un ensemble d'outils utiles au bourreau
    Mon deuxième fut la compagne de Georges Bataille
    Mon troisième est le prénom d'un garçonnet qui excita Freud

    Et mon tout est le nom de l'auteur d'un roman coquin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien bravo à vous, Grégory !

      La suivante est un peu plus tordue, dois-je avouer…

      Supprimer
  11. Allons-y, encore une :

    Mon premier désigne péjorativement une femme saphique
    Mon deuxième est une interjection employée pour faire dégager l'importun
    Mon troisième fait généralement condamner l'inculpé
    Quand mon cinquième coule à la manière de mon quatrième, les buveurs ne tardent pas à tituber

    Mon tout est un célèbre romancier français, selon l'un de ces buveurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon premier est le constat auquel ne peuvent manquer de se résoudre les buveurs de la précédente charade, une fois les tonneaux vidés jusqu'à la dernière goutte
      Mon deuxième est la proposition qu'émet alors l'un d'entre eux, encore un peu lucide, qui suggère d'aller continuer de s'arsouiller dans une opération publique d'aménagement de l'espace urbain

      Mon tout est un célèbre romancier français.

      Hem.

      Supprimer
    2. "gousse-oust-aveu-flot-berg" Gustave Flaubert
      Francis.

      Supprimer
    3. Alors, là, félicitations, Francis, avec juste une rectification sur le cinquième :

      Gousse
      Ouste !
      Aveu
      Flots
      Bière

      Supprimer
    4. Bon, suite à l'intervention de Francis ci-dessous à propos de Jean-Patrick Manchette, voici la solution de celle de 16h17 :

      — On est raides !
      — Bah ! À la Z.A.C. !

      Supprimer
  12. Bon allez, maintenant que je suis lancé, tordons-nous encore plus le bulbe…

    Mon premier est un délicieux saucisson pimenté que l'on déguste en regrettant aussitôt amèrement que ça manque d'eau pour apaiser la soif qu'il provoque
    Mon deuxième est la tentative d'explication que fournit le psychanalyste à une dame au sujet du comportement de son mari mythomane
    Mon troisième est l'interjection par laquelle répond la dame en question, mi-dépitée, mi-écœurée

    Et mon tout est le nom… d'un célèbre écrivain français déjà évoqué ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hummm... Chorizo - car lui se ment - tsss ?

      Supprimer
    2. OK, je baisse les armes ! En effet :


      Choriz [mais sans "O"]
      — Car lui s'ment…
      — Tsss…

      Supprimer
    3. Bon, Céline, vous allez bien nous trouver celle de 16h17, non (mes dernières cartouches…)

      Supprimer
    4. Ce chorizo était déroutant, tout comme cette opération publique d'aménagement de l'espace urbain. Ce n'est pas gagné.

      Supprimer
    5. Vous allez y arriver, Céline, j'en suis sûr : suffit de chercher à quoi correspond cette description.

      Mais là je vais briser, je file me coucher : ici fait trop chaud ("rhizomes" ? aurait aussitôt proposé Deleuze…)

      Supprimer
  13. Mon unique est l'exclamation d'un partouzard féru de tauromachie et ravi de voir que tout s'enquille correctement

    Et mon tout est un célèbre écrivain anglais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être:"Olé! douze succès!" Aldous Husley?
      Francis.

      Supprimer
    2. Huxley,bien sûr!
      Francis (un peu épuisé).

      Supprimer
    3. Pas mal, Francis, mais je ne capillotracte tout de même autant que cela (enfin, j'espère) !
      Non, la solution est plus simple et on a déjà causé de celui-là ici-même…
      En tout cas, l'interjection est bonne mais mal placée.

      Supprimer
    4. Ah mais bon sang, Céline, vous êtes trop fortiche !
      Va falloir que je me ratiboule le ciboulot pour vous coincer.

      Cela dit, celle de 16h39, tout à l'heure, vous êtes la mieux placée pour la trouver…

      Supprimer
    5. Ah oui...mais bon...là...quand même!
      Bravo Céline.
      Francis.

      Supprimer
  14. Mon premier est le domaine auquel on rattache immédiatement la statue de Ramsès II lorsqu'on a la chance de la voir dans la ville où elle exposée — qui incidemment est mon deuxième
    Mon troisième est l'adjectif qui nous vient à l'esprit à sa vue

    Mon tout est un écrivain français

    RépondreSupprimer
  15. Dans mon premier, on se sent bien, détendu et relax
    Dans mon deuxième, au contraire, pas du tout, puisqu'il s'agit d'une vaste trouée remplie de roches brûlantes sur le flanc d'un volcan en éruption
    Et mon troisième est la question inquiète, voire désespérée, que l'on adresse de fort loin à l'ami qui aurait pu s'y égarer

    Mon tout est un roman français coquin, qui par la suite fut surabondamment développé à au moins deux reprises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gaspature ! J'ai complètement oublié la solution !

      Je me souviens que la réponse étaitt Les infortunes de la vertu, que donc mon troisième est : "Erres-tu ?" et que dans mon deuxième il est question de "lave" — mais pour le reste, queutchi !

      Supprimer
    2. Quand je vous disais George — et vous ne vouliez pas me croire — que l'incident avec le Moustachistan était fort probable...

      Supprimer
    3. Certes, mais vous me connaissez : plus l'on me sermonne, plus je rechigne à obtempérer !

      (entre parenthèses, on pourrait aussi causer à Otto des rapports entre la Chine et le Pakistan…)

      J'ai retrouvé mon premier : "L'aise", mais je sèche toujours sur le deuxième, qui devrait être quelque chose comme : "Un fort…"

      AH MAIS TUDIEU, ÇA Y EST : "UN FORT TUNNEL DE LAVE" !

      (Quel génie incompris, ce George Weaver !…)

      Supprimer
  16. Bon, reprenons la veine jardinière.

    Deux voisins agriculteurs, l'un rend visite à l'autre à l'heure de l'apéro.
    Déambulant dans le potager, il s'arrête devant le compost et formule la question mâtinée de soupçon qui forme mon premier.
    Puis, continuant son inspection et s'apercevant que toutes les tomates ont chu, il en demande la raison, et c'est la réponse de l'autre qui donne mon deuxième

    Mon tout est un grand écrivain français.

    RépondreSupprimer
  17. Réponses
    1. Mon premier est une sorte
      Mon deuxième est une sorte de vase
      Mon troisième est une sorte de drame

      mon tout est un écrivain français qui a traité de la peur.

      Supprimer
    2. "Genre-jarre-no" Georges Arnaud?
      Francis.

      Supprimer
    3. Bien évidemment, Francis : bravo, car malgré l'indice du "tout" elle ne me semblait pas évidente !

      Supprimer
  18. Mon premier est un félin
    Et mieux vaut ne pas se retrouver en mon deuxième

    Même si mon tout est un jeu sympathique.

    RépondreSupprimer
  19. Mon premier est un ensemble d'organes assujettis ensemble au moyen de tiges de fleurs, lors d'une séance de bondage bucolique et printanière
    Mon deuxième est l'organe par lequel souvent on les délivre

    Mon tout est un écrivain français cher au Moine Bleu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon sang, plus de deux ans après j'ai oublié mes propres acrobaties mentales !

      Je crois que celle-ci, c'était :
      1. Vits liés de lilas
      2. Dents


      ou un truc du genre

      Supprimer
  20. j'ai trouvé J'ai trouvé J'AI TROUVÉ !!!

    "Chat Rade"

    Yessss....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tenancier, vous êtes un génie !
      Bientôt Le jeu des mille euros, ou plutôt Monsieur Cinéma ?

      Supprimer
  21. Mon premier n'est pas haut, et fait pitié à voir
    Mon deuxième est encore plus bas, en-dessous de la ligne de flottaison
    Mon troisième est ce que hurle le mousse maghrébin pour inciter son collègue d'infortune à pêcher mon deuxième

    Mon tout n'est pas un grand écrivain français mais un bellâtre qui parade dans les médias et qui nous casse les burnes depuis quarante ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Berne
      Hareng
      Rilévi ! (relevez ?)

      Supprimer
    2. Bravo, Grégory, derechef !

      J'avais pensé au troisième comme :
      — Rilève, hi !

      Supprimer
  22. Mon premier est un pays
    Mon deuxième est un département de ce pays
    Mon troisième fut sans doute l'une des dernières questions que se posèrent les membres de la Division Charlemagne à propos de l'avènement du Reich de mille ans, juste avant de se faire heureusement dézinguer et que quelques années après déboule mon tout, qui est une romancière française pas si inintéressante malgré les apparences et ses minauderies.

    RépondreSupprimer
  23. Nickelos !

    Mais vous ne perdez rien pour attendre…

    RépondreSupprimer
  24. Mon premier est bon ou mal
    Mon deuxième est bon (?) et mâle, et notre voisin

    Mon tout est un bon et malin commentateur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, Grégory, c'était donné (comme dirait l'ami Boris) !
      Mais si vous parvenez à détripatouiller celle-ci ou celle-là, je vous offrd un Perrier (ou une Vichy-Célestins, au choix) !

      Supprimer
  25. Mon premier est un pain
    Mon deuxième se dit d'une boxeuse qui met des pains

    Et mon tout est un penseur français plus intéressant que Berne — Hareng — Rilève, hi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes pas loin, Grégory (question contemporanéité dudit penseur) mais là vous avez tout faux :
      en quoi une pierre est-elle un pain, et surtout, pourquoi aurais-je insisté sur la féminité de la cogneuse (qui, petit indice, met chaque fois à terre) ?

      Supprimer
    2. Miche-elle fout k.o (Michel Foucault).
      Francis

      Supprimer
    3. Haha, bravo Francis !
      Je ne sais pas, George, pourquoi pierre - pain : à cause du parpaing ? du pavé ?

      Supprimer
    4. Yesss !
      Bravo Francis !
      Et prix Poulidor à Grégory, sur ce coup-là.

      Supprimer
  26. Mon premier dit le constat désappointé d'un embonpoint inattendu
    Quand on a ma deuxième, faut fourrer
    Mon troisième est un coup latéral ou fait la une

    Et mon tout est naturellement un un grand écrivain français

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pâte (?)-trique-manchette
      N'y avait-t-il pas un Balzac,bien plus haut?
      Francis.

      Supprimer
    2. Oui, Francis,tout juste sur les deux plans, avec juste une rectification :

      J'empâte
      Trique
      Manchette

      Et Balzac, pourriez-vous préciser la formulation ?

      Supprimer
    3. Ah oui, l'évidence une fois qu'on a la réponse.
      Bravo encore !

      Supprimer
    4. La ZAC m'a mis sur la voie,mais après,pour goupiller les éléments...
      (une tentative d'arracheur de scalps:oh non,raides!au Balzac!)
      Francis.

      Supprimer
    5. OK, vous y êtes presque, Francis, je fournis la réponse au bon endroit…

      Supprimer
  27. Mon unique est ce qu'on dit aux copains soiffards pour les inciter à nous accompagner chez cette copine dont le prénom forme à peu près mon tout, qui est une sœur attentionnée, célèbre dans l'histoire de la littérature mondiale

    (cette œuvre monumentale fut traduite à trois reprises en français)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gaspe ! deux ans après, je sèche complètement !

      Supprimer
    2. Ok, j'y suis :
      Chez elle, rasades !

      Supprimer
  28. Mon premier est le patronyme d'un grand écrivain français, ami d'un nazi notoire, à la femme duquel d'aucuns demandèrent parfois de l'arrêter lorsqu'il charriait vraiment trop à leur goût
    Mon deuxième complète utilement le titre d'un film du génial Morty Feldman où l'on apprend que papa en (mais pas "dréou", non)…

    Et mon tout est un jeu littéraire fort envahissant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, mais c'est pas d'jeu : celle-ci était pour le Tenancier !

      Supprimer
    2. Ah mince ! je me disais bien !

      Supprimer
  29. Mon premier est à une femme
    Mon deuxième est un chanteur de pop
    Mon troisième répond derechef au psychanalyste ci-dessus évoqué (pour ceux qui suivent)
    Mon quatrième martèle le sol mieux que des pataugasses

    Et mon tout est un médiocre auteur de thrillers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1) Mari
      2) Iggy (Pop)
      3) Nsss (réponse à "Tsss")
      4) Clarcks

      Supprimer
  30. Mon premier exprime son désir
    Mon deuxième n'est certes pas la raison

    Mon tout est le véritable nom d'un blogueur facétieux et érudit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais aussi c'est pas d'jeu, Céline : celle-ci était encore pour le Tenancier, bien sûr !

      Supprimer
    2. Publiée le 24 juillet et restée sans réponse... Le tenancier ne l'avait pas remarquée.

      Supprimer
  31. Mon premier n'est pas gai
    Mon deuxième ne flotte pas au vent
    Mon troisième n'est pas le tout du dû

    Et mon tout est, devinez quoi ?… un grand écrivain français, cruciverbiste de surcroît.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Triste
      En berne
      Art (mais j'avoue ne pas voir en quoi cela colle à la définition de mon troisième...)

      Supprimer
    2. Bravo pour les deux premiers, Céline, mais si le troisième est évidemment phonétiquement correct ce n'est pas le bon mot — donc normal que cela ne colle pas à la définition…

      Supprimer
    3. Mais oui, "Arrhes", suis-je bête...

      Supprimer
    4. Yep !
      Bon allez, je vais me coller à la vôtre…

      Supprimer
  32. Mon premier est une rivière et un département français
    Mon deuxième est un fleuve et un ancien département français

    Mon tout est un grand écrivain français, mais pas français

    RépondreSupprimer
  33. Je me permets de reproposer ici la toute première que j'avais inventée, voici bien longtemps, car je n'en suis pas peu fier :

    Mon premier est la première
    Mon dernier est la dernière
    Mon tout est la totalité

    RépondreSupprimer
  34. Mon premier est un vêtement généralement tissé de la matière qui constitue justement ma deuxième

    Et mon tout évoque irrésistiblement un célèbre poète français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pull over / Laine (Paul Verlaine).

      Supprimer
    2. Bravo, Céline — et j'avoue modestement que de celle-là aussi je ne suis pas peu fier…

      Supprimer
    3. Et à juste titre. Puisqu'on nous en sommes aux aveux, je ne suis pas mécontente de ma dernière ci-dessous, même si j'ai bâclé le tout, ce qui la rend trop facile...

      Supprimer
  35. Mon premier est un vêtement qu'un brin de mon second soulève parfois, pour révéler mon troisième.

    Mon tout est un écrivain suisse.

    RépondreSupprimer
  36. Je pense que le premier est ROBE mais si c'est le cas je sèche sur la suite…

    RépondreSupprimer
  37. C'est le cas (et que le second fasse sécher, eh bien, c'est dans sa nature...).

    RépondreSupprimer
  38. ROBE
    ELLE R'VALSE
    AIR

    ???

    Mais non, ça n'a aucun sens !

    RépondreSupprimer
  39. Ce n'est pas loin : vous en avez deux, dont un est mal placé, et vous avez trouvé l'auteur.

    RépondreSupprimer
  40. Presque (Il est, certes, bienséant de masquer mon troisième, mais de là à porter un falzar sous une robe...)

    RépondreSupprimer
  41. D'accord, le troisième est donc VALSEUR, terme dont notre cher Tenancier en visite chez moi m'apprend à l'instant qu'il désigne le fondement…

    RépondreSupprimer
  42. Bravo, Georges !

    ROBE
    AIR
    VALSEUR (Le séant porte bien des noms, il est difficile d'en faire le tour... Transmettez donc aussi mes félicitations au tenancier pour l'étendue "fondamentale" de son vocabulaire.)

    RépondreSupprimer