mercredi 9 juillet 2014

Les assiettes de Picasso

Continuons notre jeu estival.
Puisque certains de nos lecteurs sont adeptes de la contrepèterie, nous allons simplement demander à qui appartient cette citation :

Je préfère subir les assauts des pique-assiettes que les assiettes de Picasso.

Le Tenancier n'est pas loin de partager cet avis...

5 commentaires:

  1. Des adeptes du contrepet, ici-même ?
    Allons donc, je n'en ai jamais croisé !
    (à part Otto, peut-être, tout de même…)

    RépondreSupprimer
  2. Faites le malin, George... on voit bien que vous séchez.

    RépondreSupprimer
  3. Cocteau, m'a dit une relation que les mythes abusent.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Gil, effectivement, c'est lui !

    RépondreSupprimer
  5. Hé oui, et je le savais (si, si, promis-juré, nananèreu !) mais Cocteau ne m'ayant jamais fait trop mouiller je préférais sembler sécher.

    Alors poursuivons le jeu : à quelle pique (assiette ?) de Breton ce mot de Cocteau (lui-même grand pique-assiettes !) répond-il ?

    Gil, n'abusez pas trop des contrepets, vous risquez de verser dans la philantropie de l'ouvrier charpentier…

    RépondreSupprimer