jeudi 7 avril 2016

Le lièvre de mars

Folle comme un lièvre de mars, la librairie marseillaise ne sera plus. Elle a déposé la clef sous le gîte le 31 mars 2016. Je me demande bien où les prochains assauts du lièvre auront lieu en typographie.
C'était ma librairie préférée. Avec sa fermeture, j'enterre un grand Mystère que d'honorables lecteurs du salon qui se tenait sur le blog Feuilles d'automne ont apprécié pendant deux années (2010-2012 ?). Leurs commentaires de l'époque sont frappés à jamais du sceau de la mémoire du rire.
Notre président du Front de Résistance au Tenancier (j'ai oublié le nom exact que nous avions créé) pourrait encore en témoigner. 
 ArD


3 commentaires:

  1. Eh oui, souvenirs, souvenirs...
    Mais je constate que l'époque n'est guère positive pour nos librairies préférées. J'espère - on peut toujours rêver - que la tendance va s'inverser...

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer
  2. Otto, la plupart des petits opuscules bibliophiliques du Mystère proviennent de feu le Lièvre.
    C'est qu'il fallait avoir un bon fournisseur pour varier les épisodes ! Une étagère emplie de petits bacs pleins d'ouvrages ouvragés me plongeait dans le monde de l'édition minuscule et indépendante.

    ArD

    RépondreSupprimer
  3. Encore un qui nous pose un lièvre...

    RépondreSupprimer