jeudi 8 septembre 2016

Et si vous croyez que c'est facile d'alimenter un blog comme celui-ci...
(Pause)


Le Tenancier et ses amis préparant la suite des billets du blog
(Allégorie gentiment fournie par M. Ilia Efimovitch Répine, merci p’tit gars…).

15 commentaires:

  1. Et après, ils vont bouffer au Makhno du coin ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Uniquement ceux qui servent des steacks Tatars.

      Otto Naumme

      Supprimer
  2. Un vrai Crimée châtiment.

    RépondreSupprimer
  3. Ah, je vois que la Brigade des Vermotiseurs s'honore d'un nouveau membre...

    RépondreSupprimer
  4. On reconnaît le facétieux Otto s'ingéniant à tatouer un billet sur le dos de Jules avachi (tous deux sont assis à gauche), sous le regard amusé de SPiRitus…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'étonne, cher George, que vous n'ayez point relevé notre cher Tenancier, la bouffarde à la main, vous regardant par en dessous.

      Quant à ce cher SPiRitus, je croyais que c'était ce jeune clerc appliqué sur sa plume et à la coupe de cheveux si réussie.

      Pour le reste, belle musculature que celle de ce cher Jules.
      Mon seul doute concerne votre pilosité faciale, cher George. Sont-ce là vos bacchantes d'été ?

      Otto Naumme

      Supprimer
  5. Perso, j'adore votre nouvelle pelisse rouge et je constate que les moustaches vous siéent à vermeille, dear George.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'est beau, Georgie Boy.
      Il dégage une belle impression de santé et de robustesse, avec ce bronzage qui doit sans doute moins à l'ensoleillement qu'au muscadet. C'est sans doute aussi un lanceur de modes vestimentaires, comme en témoigne cette audacieuse association santiags-robe de chambre.

      Supprimer
    2. Je dois avouer que cette combinaison rencontre un succès plus vif que la précédente (charentaises - perfecto, pour mémoire).

      Mais jamais de muscadet pour moi, M'sieu Pop, rien que du Chardonnay.
      Car à Chardonnay on ne regarde pas les chenilles.

      Supprimer
    3. C'est marrant, chez vous, ce côté ancien combattant...

      Supprimer
  6. A noter la présence d'ArD qui, ne voulant pas déparer, s'est procurée des moustaches postiches (comme dans La Vie de Brian).

    RépondreSupprimer
  7. Pas de femme au syndicat des empapaouteurs, Tenancier !

    ArD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ArD, vous figurez aussi sur le tableau. On ne vous reconnait pas
      avec votre moustache postiche, c'est tout. Comme je le disais
      plus haut c'est un peu comme dans La vie de Brian (regardez ici)

      Supprimer
  8. Merci, Tenancier, pour cette limpidation (!)

    ArD

    RépondreSupprimer