mercredi 9 novembre 2016

Relâche

Le Tenancier aborde en ce moment une période studieuse où se mélangent écriture alimentaire et petits travaux plus triviaux. On voudra bien excuser son relâchement ici-même...

3 commentaires:

  1. Même un relâchement trivial des sphincters serait éventuellement excusé.

    Éventuellement.

    Alimentaire et studieux, évidemment (non, je n'ai pas écrit "évidement !)

    RépondreSupprimer
  2. "Alimentaire", qu'en termes galants ces choses-là sont dites !

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Otto, vous qui vivez de votre plume, je ne vous apprendrai pas l'immense satisfaction qui existe à être stipendié pour ce que l'on produit. Je ne déprécie nullement le fait d'écrire à des fins alimentaires bien au contraire. Où alors, il faudrait également être honteux d'avoir faim.
      George, ils vous ont libéré, en définitive...

      Supprimer