mercredi 7 décembre 2016

Boîte de cirage

De même qu'un bon vendeur de chaussures prendra soin de proposer une boîte de cirage à son client en conclusion de la vente, un employé de librairie après avoir vendu « À la recherche du temps perdu », de Proust sera avisé de proposer en complément « L'emploi du temps », de Butor.

5 commentaires:

  1. Bof.
    Plutôt À rebrousse-temps, de Clifford D. Simak, ou bien Le temps désarticulé, de Philip K. Dick…

    RépondreSupprimer
  2. Comme disent les stylistes, les comptables et les Tenanciers : dans ce cas-là, c'est le registre qui compte.

    RépondreSupprimer
  3. De quoi se prendre le chou, si on n'est pas complètement dans le cirage : à la recherche des tempes ardues !

    RépondreSupprimer
  4. Une petite méforme, George ?
    Votre séjour forcé chez le Comité des Blagues Carambar vous aura donc essoré à ce point ?

    RépondreSupprimer
  5. faiblesse du jour, hardiesse du lendemain

    RépondreSupprimer