mardi 7 mars 2017

Pause qui pourrait durer, si...

A l'heure où un nombre conséquent de crétins prétend régenter nos existences au terme d'une farce électorale, considérant que l'attrait pour le présent blog s'amenuise en ces périodes et, de plus, se trouvant fatigué de toutes ces conneries, le Tenancier se vote une pause.
Après, elle pourrait fort bien durer s'il s'avère qu'un parti fasciste accède au pouvoir en France. Il serait à partir de ce moment-là, impossible de faire comme si de rien n'était et de donner des gages de normalité à des gens pour lesquels le soussigné voue un dégoût viscéral.
Cinq ans de vacances, c'est presque autant que sous l'Occup' !...
À bientôt, j'espère.

11 commentaires:

  1. NON.
    Sandrine Salières Gangloff.
    je vous renvoie la balle.
    :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi, ce qui m'arrangerait surtout, c'est que le monde fasse une pause. Si elle pouvait durer un peu plus qu'un quinquennat, ça ne serait pas de refus.

    RépondreSupprimer
  3. Avec un Tenancier du régiment de Champagne, on n'est pas rendus à Loches !
    __
    ArD

    RépondreSupprimer
  4. Le Tenancier nous décontenance...

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer
  5. Au moins, sous l'Occup' on pouvait toujours espérer un débarquement.
    Là, c'est mal barré.
    En espérant que le Tenancier nous revienne de son exil intérieur.

    RépondreSupprimer
  6. "l'attrait pour le présent blog s'amenuise", "une pause" ! Au moment où des sites de renommée internationale commencent à vous rendre hommage ! Quelle triste ironie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des "sites de renommée internationale" ? De quoi parlez-vous, cher Wroblewski ?
      Breibart aurait-il compris que notre cher Tenancier constituait la source d'informations la plus fiable de tout Internet ?

      Otto Naumme

      Supprimer
  7. Je plaisantais, bien sûr. Une rodomontade dans le but de cacher mon humilité, car il s'agit d'un blog tout ce qu'il y a d'ordinaire et de vite fait. Il faut, pour comprendre, cliquer sur "à vous rendre hommage".

    RépondreSupprimer
  8. Dites donc, Tenancier, vous n'êtes pas allé là où l'on vous rend hommage ?

    ArD

    RépondreSupprimer
  9. Pas de wifi dans le maquis, peut-être...

    RépondreSupprimer