mercredi 28 juin 2017

Jeu

Tiens, c’est l’été et toujours pas de jeu sur blog du Tenancier…
Réparons l’outrage.
 
CHARADE
Tu perdras mon second, si tu n’as mon premier ;
En deux sens différens, mon tout peut se comprendre ;
Et si tu t’y prends bien, tu pourras me surprendre
Sur les lèvres d’Iris, ou bien dans ton grenier.
 
                (Par M. le Ch. de P***)
 
À vous de trouver le mot derrière la charade, publiée dans un ancien Mercure de France. Comme d’habitude, on attend votre réponse en commentaire, en vous priant de laisser votre nom ou un pseudo.
On commence doucement, elle est facile.

5 commentaires:

  1. Elle semble trop facile pour être honnête.

    RépondreSupprimer
  2. C est souris! Et c est nous sinon gagne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, ça n'aura pas traîné !
      Compliment, madame !

      Supprimer
  3. Ah ben, si elle est fastoche, j'ose pas imaginer celles qui le seront pas...
    Heureusement qu'il y a cette chère m'dame Filliat pour savoir.
    Parce que le m'sieur Naumme, lui, il en savait que pouic !

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer