lundi 10 juillet 2017

Fable-express pour l'été (comme la petite culotte)
(By George, bien sûr !)

Quelques situationnistes nageaient, blafards,
Dans ce fleuve indien qui passe à Calcutta.
Nus, se mirant mutuellement le pétard,
Ils reprirent couleur en gueulant : « Quel cul t'as ! »

Moralité
Situs hâves en ce Gange : heureux culs…

6 commentaires:

  1. De retour de teutons périples, je mire cette subtile fable georgienne.
    Et, le rouge de la honte au front, je dois avouer avec pénitence que je ne comprends pas la "moralité" de notre cher George.
    Viendrez-vous à mon secours, cher George ?

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer
  2. C'est parce que cette fable-express est en deux parties et que notre Tenancier ne présente ici que la première, cher Otto.

    RépondreSupprimer
  3. Ben voyons, ça va être de ma faute...

    RépondreSupprimer
  4. Qu'au Mans vêtus ! qu'au Mans vêtus ! queue jetant qu'iule ! Comme disaient ces naturistes lavaliens faisant la chenille en direction de la Sarthe, et malgré tout pressés d'arriver, ce qu'ils expriment par un encouragement à marcher si bien exprimé par cette image de l'arrière du monôme uniquement préoccupé à jeter toute la cohorte vers la destination finale.

    RépondreSupprimer
  5. Joli, Wrob, mais attention : on se tort les biscottos à faire aussi tarabiscoté !
    Telle est phonétiquement l'approximative morale de la suite, mais la fable qui la précède parle de survie et de super-héros…

    RépondreSupprimer
  6. Ah bien, évidemment, s'il y a là du (tout) contre-pet, il est de notoriété publique que cela dépasse mes compétences.
    Evidemment, j'ai lu la deuxième partie de cette fable, et la lumière fut, merci Bruce Banner.

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer