mercredi 5 juillet 2017

Interlude
(Morale de la fauche)


Ian Dury
Razzle in my pocket
1977

3 commentaires:

  1. Le Tenancier nous gâte, Ian Dury est le client idéal au p'tit déj'.
    Du coup on enchaîne par cette réjouissante ode pornographique écrite dans un argot irréprochable.

    RépondreSupprimer
  2. Bon sang ! qui se souvient encore de Ian Dury, et qu'est-il devenu depuis Sex and drugs and rock'n'roll et Hit me ! ?
    De quoi péter une duryte…

    RépondreSupprimer
  3. Il est mort en 2000, dear. Mais son fiston, Baxter, (celui qui est sur la pochette du premier disque) a repris le flambeau depuis.

    RépondreSupprimer