mardi 13 janvier 2015

Mathilde

Le Tenancier continue ses frasques dans la fiction et dans un catalogue qui comporte ma foi du beau linge. Cet opus-ci est plutôt noir et un peu finiséculaire. Il faut varier dans les plaisirs. Déjà trois titres à Sous La Cape. Le Tenancier se rengorge...


Yves Letort 
Mathilde
  Édition numérique ou papier à commander sur le site de
 Sous La Cape.

Pour les autres textes du Tenancier, allez donc voir .

6 commentaires:

  1. Cette dame inspire bien confiance, cher Tenancier. Et pourtant...

    ArD

    RépondreSupprimer
  2. Mathilde est une travailleuse; Elle fait même des extras.

    RépondreSupprimer
  3. Par ici la bonne soupe !

    (car ça cale, la soupe, surtout sous la cape…)

    Trêve de plaisanterie (postale), je tiens pour ma part ce texte pour un diamant. Et (pas du) toc !

    RépondreSupprimer
  4. Je dirais même plus George : un diamant marquise 33 facettes !

    ArD

    RépondreSupprimer
  5. C'est fautif, mais normal après tout :
    En Espagne, la "n" dit « ma tilde ».

    RépondreSupprimer