mercredi 25 avril 2018

Anglais

Anglais : Créancier. — Mot ancien. On est d'autant plus porté à le regarder comme une allusion ironique aux Anglais, que les Français se moquaient volontiers de leur perpétuel ennemi. — Ainsi, milord et goddem sont employés ironiquement dès le moyen âge. V. Milord, Goddem.
    Malgré des avis contraires mais appuyés selon nous par des exemples trop peu concluants, c'est encore l'opinion de Pasquier qui nous semble préférable. Il fait venir ce terme des réclamations des Anglais qui prétendaient que la rançon du roi Jean, fixée à trois millions d'écus d'or, par le traité de Brétigny, n'avait pas été entièrement payé.
Oncques ne vys Anglois de votre taille,
Car à tout coup, vous criez : baille, baille !

(Marot.)
    On trouve des exemples d'Anglais dans la Légende de Pierre Faifeu. M. Fr. Michel a relevé cette mention dans les poésie de Guillaume Crétin (XVe siècle.) :
Et aujourd'hui je faictz solliciter
Tous mes Angloys, pour mes restes parfaire,
Et le payement entier leur staisfaire.
    « Assure-toi que ce n'est point un Anglais. » (Montépin.)

Lorédan Larchey : Dictionnaire historique d'argot, 9e édition, 1881

(Index)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire