mardi 25 octobre 2016

Une bibliothèque

in : Vampirella, nouvelle série n° 2, juin 1978
(vous pouvez cliquer sur l'image pour mieux voir)

6 commentaires:

  1. Waouh !

    Dommage que je n'aie pas ce numéro-là sous la main, je lirais bien la suite…

    Et à la réflexion, ça me rappelle quelque chose, cet univers — mais quoi donc ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, ça me donne envie de lire la suite...
      Notre cher Tenancier a des ressources insoupçonnées !

      Otto Naumme

      Supprimer
  2. Tiens ?
    Corben a dessiné chez Elvifrance (la face cachée de mon enfance) !
    On se joint au chœur des curieux.

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi ce « j'aurais dû les faire réparer » et non « je devrais les faire réparer ». On veut connaître la probable funeste suite... Tenancier, un feuilleton, !

    ArD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ArD, il est en fait plus fécond d'imaginer la suite que de la découvrir. Ce n'est pas très bon...

      Supprimer
    2. En réalité, ArD, la nuance n'a pas d'incidence sur la suite de l'histoire mais cela laisse entendre à la fois que le problème ne date pas de la veille et que le bibliothécaire n'a pas l'intention d'y remédier.
      Dans l'original, ce doit être quelque chose comme "I should have made it fixed up."

      Supprimer