lundi 19 décembre 2016

La typothèque du plomb

Les spécimens édités par les fonderies de caractères sont passionnants à plusieurs titres. Ils fournissent de précieuses clés pour percevoir l'évolution de la lettre dans les mouvements artistiques majeurs des XIXe et XXe siècles. Ainsi d'Eugène Grasset à Adrian Frutiger nous voyageons de l'Art and Craft et l'Art nouveau à l'Art déco puis dans l'École suisse à la fin de l’âge du plomb.

Les plaquettes et dépliants, distribués gracieusement aux imprimeurs et aux graphistes, sont des supports promotionnels qui montrent les déclinaisons disponibles des caractères et ornements. Souvent ils s'apparentent dans la forme à des brochures qui complètent le catalogue par des exemples d'applications dont l'imprimeur pourra se servir pour aider ses clients dans leurs choix. Ils deviennent alors des passerelles entre art et labeur, des supports pédagogiques et des guides de métiers qui, du croquis calque de Thibaudeau aux derniers catalogues de Deberny et Peignot, vont accompagner imprimeurs et graphistes.

En feuilletant les 4 numéros des « Divertissements typographiques », on perçoit bien l'esprit qui anime à la fois Maximilien Vox et Charles Peignot, et aussi la volonté de modernité et d'accompagnement du métier qui motive la réalisation annuelle de « Caractères Noël ». La guerre passée, cela conduit Vox, Garcia, Ranc, et Peignot à créer l’École de Lure.
Le dernier document de la typothèque, le seul catalogue général de la fonderie Deberny et Peignot que nous publions, est une œuvre révolutionnaire très Lursienne. Ce catalogue, d'un façonnage et d'un graphisme très modernes, obéit à la classification Vox ; Maximilien y introduit chaque chapitre...

Sabine, ancienne lectrice de ce blog, dite Mouton dans ses commentaires, les rassemblait avec le scrupule que l'on connaît aux bibliophiles. C'est une partie de sa collection qui a été numérisée, renseignée et mise en ligne. Nous souhaitons enrichir cette typothèque, aussi appelons tous les lecteurs à nous confier leur archives, qui seront numérisées, rapidement retournées, et publiées à leur nom. Nous cherchons par exemple le 5e numéro des « Divertissements typographique » ou la suite de l'édition des marques d'Auriol...

ARD

LES BIBLIOTHÈQUES DE L'ÂGE DU PLOMB

3 commentaires:

  1. Merci pour ces merveilles, chère ArD, même si pour l'instant il semble qu'on ne puisse feuilleter les catalogues ("Cette opération n'est pas autorisée") !

    RépondreSupprimer
  2. George, ça marche très bien. Il faudrait que vous mettiez quelque chose à jour dans votre navigateur, peut-être...

    RépondreSupprimer
  3. Ah, grand merci, chère ArD !
    Dès qu'il est question d'Art nouveau, mes sens s'éveillent. Quel bonheur de voir ces catalogues typographiques...
    On en mangerait ! (quoique...)

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer