dimanche 17 mai 2020

Les aventures du petit Proudhon contre le judéo-bolchevisme


On s’est permis de reprendre cette image qui circule sur des réseaux sociaux et que l’on attribue à coup sûr à Michel Onfray, préfaçant le livre sur Proudhon par Thibault Isabel (le « philosophe bisontin » est apprécié par nos amis les fascistes). Si l’on concevait quelques doutes sur les fidélités politiques de l’homoncule médiatique, on s’en affranchit désormais avec aisance à la lecture de cette petite ignominie. Rien ne l’excuse. Même un imbécile possède encore la ressource de se taire…

11 commentaires:

  1. La chose date quand même d'il y a trois ans… ce qui n'excuse en rien le misérable Onfray :
    https://www.autrement.com/Catalogue/universites-populaires-et-cie/pierre-joseph-proudhon

    RépondreSupprimer
  2. Onfray mieux de fermer sa gueule.

    RépondreSupprimer
  3. On n'a aucune obsession de l'actualité dans ces parages, chez Oscar.

    RépondreSupprimer
  4. Jules, il ne dit pas que des conneries, il en écrit, aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Et oui, il ose tout. C'est même à ça qu'on le reconnaît.

    RépondreSupprimer
  6. Ah ! Misère de la philosophie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meilleur commentaire pour l'instant (sous réserve de l'accord de Jules et d'Oscar...)

      Supprimer
  7. Ah! Commisération de la philosophie !

    ArD

    RépondreSupprimer
  8. Proudhon est père de toutes les vertus, c'est bien connu.

    Otto Naumme (qui salue tous les participants, notamment ce cher inconnu d'Oscar, notre cher Tenancier sait pourquoi je fais ce clin d'oeil...)

    RépondreSupprimer