samedi 2 janvier 2021

Sœurs de sang

   Votre Tenancier, à la lecture de la nouvelle contenue dans ce numéro, pourrait passer pour un adepte de la bestialité. Ça se peut. En ce moment, les histoires se suivent et font état de quelques perversions. Bien entendu, il s’agit encore une fois d’une nouvelle du Fleuve, dont on se demande si un jour il en aura fini avec cet univers-là. En tout cas, elle aura été la seule publication sur papier de l’année 2020, et encore, à quelques jours près…

Sœurs de sang, in : L’Ampoule n°8 (décembre 2020)
Illustration de Céline Brun-Picard

2 commentaires:

  1. Allons bon, est-ce une surprise ?, je ne la connais pas cette nouvelle. N'empêche... pas une seule année sans publication imprimée depuis bien des années.

    ArD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère ArD, je n'en avais pas conscience, mais en effet, j'ai publié au moins un titre par an depuis 2009.
      Non, je ne crois pas que vous la connaissiez, mais cela ne va pas trop tarder pour que l'on y remédie.

      Supprimer