samedi 14 décembre 2019

Pas tout le temps luddite, tout de même, surtout quand la machine fascine...

2 commentaires:

  1. Superbe. Une mienne très chère amie m'a raconté que son grand-père, linotypiste d'un journal régional en était arrivé à ne plus ressentir la chaleur sur ses mains et doigts. Ce qui fut assez pratique pour la grand-mère au niveau de certaines tâches ménagères.
    Le plus curieux est que la sensation lui est revenu à peine arrivé à la retraite.

    RépondreSupprimer
  2. Mon cher Jules, cela me rappelle le souvenir de Chaplin jeune face à une imprimerie. Cherchez donc dans ce blog ou dans le précédent, ce récit s'y trouve.

    RépondreSupprimer